Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous vous demandez peut être pourquoi c’est important que les fabricants respectent le code de l’OMS ?

D’ailleurs quel est l’impact de ce code sur votre vie quotidienne ? Y aurait il un impact d’ailleurs ?

Qu’est ce que le code de l’OMS ? appelé aussi le WHO code

Il s’agit du code international de commercialisation des substituts du lait maternel.
C’est une recommandation qui satisfait aux exigences minimales et au besoin minimal pour protéger la santé des nourrissons.
Il est valable dans tous les pays du monde.
C’est un code de commercialisation et non pas un code d’éthique. Il contient des règles concernant la publicité et donc la commercialisation des produits qui se substituent à l’allaitement maternel.

Il est applicable à tous les substituts du lait maternel. C’est à dire toutes les préparations que votre bébé pourrait recevoir à la place du lait maternel. Il est aussi applicable à tous les produits qui influencent négativement le comportement de succion de votre bébé dans les 6 premiers mois (comme les tétines, biberons et sucettes).

Voici les produits qui sont concernés par le code  :

les préparations pour nourrissons, les aliments de suite, d’autres produits laitiers, les aliments et les boissons, ainsi que les tétines, les biberons et les sucettes que vous trouvez dans le commerce.

Le code de l’OMS : pour quoi faire ?

Le but du Code est de participer à donner aux nourrissons une nutrition adéquate en protégeant et en encourageant l’allaitement au sein. Il assure également une utilisation correcte des substituts du lait maternel, quand ceux ci sont nécessaires.

Lorsque les préparations pour nourrissons sont nécessaires, elles doivent être utilisées correctement, sur la base d’informations adéquates et au moyen d’une commercialisation et d’une distribution appropriées.

Cela n’empêche pas et ne limite pas la vente de ces produits, seulement la façon dont ils sont présentés et la publicité qui les accompagnent.

Certaines stratégies agressives de commercialisation peuvent vous induire, vous, parents en erreur. Par exemple vous laisser penser qu’elles sont équivalentes ou supérieures au lait maternel.

Il ne s’agit pas de culpabiliser les mamans qui n’allaitent pas, mais plutôt de vous protéger si vous avez décidé d’allaiter.

Des exemples concrets pour vous :

Imaginez que vous vous laissez tenter par la tétine qui <<ressemble au sein>> dont la publicité est tellement rassurante ?
Que ferez vous, si insidieusement votre bébé tête moins bien ? Que votre lactation diminue et que la prise de poids de bébé ralentie sans que vous ne vous en rendiez compte ? N’est ce pas tout simplement votre droit, votre choix qui vient d’être bafoué ?

Prenons une autre situation : après la naissance, votre enfant a un besoin de succion très forte ce qui est normal puisque la lactation s’installe avec la succion. Mais vous vous laissez tenter par la sucette sur les conseils de votre entourage. Que se passe t-il si finalement votre lactation ne décolle pas correctement ? N’est ce pas tout simplement encore vous qui allez faire les frais de la situation ?

Voici ce que le code recommande : télécharger ici

• Pas de publicité destinée aux parents pour les laits en poudre.
• Pas d’échantillons gratuits pour les mamans (laits, tétines, sucettes, biberons…tout ce qui peut perturber l’allaitement)
• Pas de promotions des produits concernés par le code dans les centres de soin (les posters, stylos, post it etc qui font références aux marques de ces produits ne devraient pas être affichés et utilisés dans les cabinets médicaux, les salles d’examens des hôpitaux).
• Aucun cadeau ou échantillon de produits concernés par le code ne devraient être offerts aux professionnels de santé.
• Les images qui idéalisent l’alimentation au lait en poudre, comme par exemple des images d’enfants sur les produits ou des descriptions idéalisantes sont prohibées.
• L’information donnée aux professionnels de santé doit être scientifique et factuelle.
• Il devrait y avoir une mention qui rappelle les bénéfices de l’allaitement, le risque du non allaitement et le coût du non allaitement sur tous les emballages des produits destinés à l’alimentation artificielle.
• Tous les produits destinés à l’alimentation artificielle devraient être de très haute qualité. Ils devraient prendre en considération les conditions de conservation et le climat du pays utilisateur.

Quelle est l’importance du Code de l’OMS  pour le personnel de santé ?

Les personnels de santé occupent une fonction clé, très importante dans l’accompagnement de votre grossesse et de votre maternité. Les sages femmes, les infirmières, les consultantes en lactation IBCLC et les médecins ont un accès direct à vous, avant et après la naissance de votre enfant. Ils vous donnent des conseils et ces conseils vous imprègnent durablement.

Des études ont prouvé que les personnels de santé vous influencent dans vos décisions. En général vous suivez les recommandations qui vous sont faites. Vous restez généralement fidèles à la marque ou au produit qui vous ont été recommandés. Vous continuerez à utiliser le produit qui vous a été conseillé à la maternité. Il en est de même pour le produit qui a été conseillé par le pharmacien ou le centre de pmi, vous leur faites confiance. Ils ont donc un vrai rôle et une vraie responsabilité dans le choix de l’alimentation de votre bébé, la réussite de votre allaitement ou au contraire le ratage de celui-ci.

Les fabricants n’offrent pas des choses par simple bonne action. Une intention, un but se cachent derrière et ceci est rentable pour l’entreprise. Des cadeaux, des invitations, des voyages engendrent chez le personnel de la santé, un sentiment de reconnaissance et d’obligation.
C’est un processus très subtil et aussi inconscient.

Si une entreprise dépense 5 euros pour (enlever le 2ème pour) donner un cadeau personnel à un professionnel de santé, elle profite déjà d’une recommandation de produits. Si vous achetez ensuite ce produit pour nourrir votre bébé pendant les 6 premiers mois vous imaginez le bénéfice ? Il représente environ 1000 euros  de chiffre d’affaires sur ces 6 premier mois. Pour vous c’est une dépense, si elle était prévue et voulue, pourquoi pas, mais si ce n’est pas le cas ?

Conclusion :

Le code est important, il permet de protèger tous les bébés à travers le monde. Le respecter et ne consommer que des produits qui le respectent c’est une démarche active pour préserver la santé de nos bébés. Une manière d’influencer le comportement des fabricants.

 

 


Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.