Partagez cet article avec vos amis :
  • 30
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous allaitez votre bébé, et vous aimeriez savoir quelles sont les boissons autorisées pendant l’allaitement. Est ce que vous pouvez boire de l’eau gazeuse, des jus de fruits, du café ou de l’alcool ?

boire à sa soif est important pendant l'allaitement

Hydratez vous correctement pendant l’allaitement maternel.

Pendant l’allaitement vous recevrez beaucoup de conseils. Des conseils sur l’organisation des tétées, sur votre alimentation et sur vos boissons.

Sans doute plus de conseils que vous ne pouviez imaginer recevoir et surtout sans que vous ne les ayez sollicités.

Peut être que vous avez entendu dire que le jus d’orange est trop acide et peut faire du mal à votre bébé ? Ou que les boissons gazeuses donnent des coliques ?

Vous vous privez de votre café préféré le matin ou de votre tasse de thé de peur que votre bébé soit sur excité?

Les fêtes de fin d’année approchent doucement, pouvez vous accepter une petite coupe de champagne pour fêter la nouvelle année ?

Rassurez vous vous n’êtes pas seule à vous poser toutes ces questions ! Et l’allaitement n’est pas si compliqué !

Boissons et allaitement : Parlons des boissons non alcoolisées :

Buvez à votre soif en toute circonstances. Mais ne vous remplissez pas l’estomac. Bien entendu la boisson de référence est l’eau.

Boire plus pour augmenter votre production de lait ou au contraire moins pour réduire votre production ne fonctionne pas.

Il y a même une étude qui montre que boire au delà de ses besoins peut diminuer la lactation.

Alors comment savoir si vous avez assez bu ? C’est facile : observez vos urines. Si elles sont foncées et rares c’est que vous n’avez pas assez bu.

les sodas contiennent beaucoup de sucres, pendant l'allaitement il est préférable d'en limiter la consommation

les sodas ne sont pas interdits chez la maman qui allaite.

Puis je consommer des boissons sucrées ?

Si vous avez une activité physique modérée, les boissons sucrées ne sont pas recommandées à la jeune maman. Elles sont pauvres en nutriments et augmentent la soif. Elles n’ont donc aucun intérêt dans ce cas pour la maman qui allaite.

Par contre elles sont recommandées aux mamans qui ont l’énergie nécessaire pour un exercice physique intense et prolongé. Par exemple si vous vous entrainez pour un marathon, vous pouvez consommer des boissons sucrées.

Certains sodas peuvent aussi contenir de la caféine dont il faut tenir compte nous en parlerons un peu plus bas.

Est ce que les sodas 0% sont autorisés ? :

Les boissons à base d’aspartame sont autorisées en petite quantité et chez les personnes qui ne souffrent pas de phénylcétonurie.

Toutefois les sodas zéro sucres entretiennent le gout pour le sucré ce qui en soi n’est pas une bonne solution car nous mangeons en général tous trop de sucres.

A noter : les bulles présentent dans l’eau pétillante que vous pouvez consommer sont détruites dans votre estomac. A aucun moment elles ne peuvent se glisser dans votre lait. Elles ne sont donc pas responsables de coliques chez le bébé allaité. Vous pouvez savourez votre petite eau agrémentée d’une rondelle de citron sans aucune culpabilité. 

Dois je limiter ma consommation de caféine et dérivés ?

Vous pouvez consommer du café dans des proportions raisonnables c’est à dire inférieures à 300mg de café par jour. La caféine ne pose pas de problèmes pour la majorité des bébés.

Cela signifie que certains bébés peuvent être plus sensibles. Adaptez vous à votre enfant si besoin.

Nous savons que la caféine passe dans le lait avec une concentration comprise entre 0,06% et 1%. C’est donc très faible. Nous savons aussi que la demi vie de la caféine est de 96 heures pour un nouveau né et seulement de 14 heures pour un bébé de 3 à 4 mois. D’ailleurs dans « Medications and Mothers Milk » Thomas Hale classe la caféine en L2 (risque faible sur une échelle de 1 à 5).

Les nouveaux nés sont donc potentiellement plus sensibles. Les bébés prématurés ou malades métabolisent encore moins bien la caféine, il est alors préférable de s’abstenir d’en consommer ou alors très peu.

Par contre il y a une bonne nouvelle : la caféine ne diminue pas la production de lait maternel. Il y en a aussi dans les thés, noirs et verts.

Pour faire votre calcul (et ne pas dépasser les 300 mg de caféine /24h), tenez compte de toutes les sources de caféine. Les boissons au chocolat et le chocolat contiennent une substance voisine, appelée la théotrombine. Elle a un effet identique à celle du café, mais dans une tasse de chocolat il y a bien moins de théotrombine que de caféine dans une tasse de café.

Voici pour information la quantité de caféine dans une boisson :

Teneur en caféine pour 225ml de boisson :

  • café décaféiné : 3 mg
  • café instantané : 80 mg
  • café filtre : 120 à 180 mg (selon la vitesse de passage)
  • cappuccino / expresso : 45 à 65 mg
  • café Starbucks : 250 mg
  • thé : 48 mg
  • thé vert : 30 à 35 mg
  • chocolat chaud 2 à 5 mg
  • coca normal : 36 mg
  • coca light : 46 mg

Plus le café passe vitre dans les filtres moins il est concentré en caféine. Un expresso en contient donc moins qu’un café filtre.

Avec les valeurs indiquées ci dessus vous pourrez facilement comptabiliser la quantité de caféine que vous consommez sur la journée et l’adapter si votre bébé y est sensible.

vous pouvez consommer de la caféine en quantité raisonnable si vous allaitez

La consommation de café est autorisée pendant l’allaitement maternel

Un petit point sur les tisanes et infusions d’herbes :

Bien qu’il n’y ai aucune restriction particulière à boire des tisanes, vous devriez porter une attention toute particulière à l’origine des plantes que vous infusez. Certaines plantes en vrac peuvent être contaminées ou contenir des spores.

Le point sur les boissons alcoolisées :

Pendant la grossesse, la consommation d’alcool est strictement interdite. Cependant durant l’allaitement les règles sont un peu plus souples.

Il y a un point important à noter : l’alcool a un impact important sur les hormones de la lactation. JA Mennella a conduit de nombreuses études sur l’impact de la consommation d’alcool durant l’allaitement.

20cl de vin peuvent diminuer de 78% le taux d’ocytocine. L’ocytocine est l’hormone qui pousse le lait vers le bébé pendant la tétée.

Le taux de prolactine augmente de 300%. L’alcool a donc un impact significatif sur l’allaitement en diminuant l’éjection du lait et en augmentant la production de lait.

Une éjection de lait diminuée signifie que bébé obtiendra moins de lait, le résultat sera le même si la mère tire allaite. Parfois on note que le bébé se réveille plus souvent après une soirée arrosée car il a du mal à avoir le lait dont il a besoin.

Le risque de ces modifications peut être un superbe engorgement. En effet vous aurez plus de lait disponible (augmentation de la prolactine) et une éjection diminuée (moins de vidange de votre sein).

Vous pouvez consommer une verre de vin tout en poursuivant l'allaitement

La consommation d’alcool est possible durant l’allaitement

Comment éliminer l’alcool dans le lait maternel ?

L’alcool est dans le sang et votre lait maternel est fabriqué à partir de votre sang. Il ne sert à rien de tirer le lait et de le jeter. Tant qu’il y aura de l’alcool dans le sang il rejoindra le lait maternel.

L’élimination de l’alcool se fait donc à partir de votre sang. Généralement le pic se situe entre 30 et 60 minutes après avoir bu une boisson alcoolisée. Tout dépend également de si vous êtes à jeun ou si vous mangez. Accompagné d’un repas le pic est alors plutôt 90 minutes après ingestion. Bien entendu cela dépend aussi de votre masse corporelle.

Mais alors est ce que je peux boire une petite coupe de champagne ou un petit verre de vin ?

Oui parfaitement ! Mais pas trop !

Une maman qui pèse 60kg peut consommer 50ml de vin ou deux bières.

Les puristes disent qu’il faut attendre 2 heures après ingestion pour pouvoir mettre le bébé au sein. C’est parfois difficile à réaliser. Vous ne pouvez pas toujours prévoir l’horaire de la prochaine tétée de votre bébé allaité.

Si vous êtes très angoissée vous pouvez vous procurer un test qui permet de contrôler le taux d’alcool présent dans votre lait. Il s’appelle Milkscreen.

Avec simplement un peu de bon sens et une consommation raisonnable d’alcool vous pouvez passer de bons moments entre amis sans mettre en péril votre allaitement.

 

 

 

 

 


Partagez cet article avec vos amis :
  • 30
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.