Partagez cet article avec vos amis :
  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous êtes enceinte, et vous vous posez des questions sur l’allaitement maternel ?Vous vous demandez si allaiter est fait pour vous ?

Vous aimeriez tenter l’expérience mais vous ne savez pas vraiment à quoi vous attendre ?

Autour de vous les avis sur l’allaitement maternel sont partagés :

Certaines mamans vous recommandent vivement d’allaiter et ont vécu des allaitements géniaux.

D’autres mères vous racontent des histoires difficiles et des démarrages d’allaitement maternel longs et compliqués.

Les questions les plus courantes au démarrage de l’allaitement maternel :

  • Vous avez peur de perturber votre vie de couple, d’abîmer vos seins et de compliquer votre quotidien.
  • Peut être que votre mère n’a pas réussi à avoir du lait pour vous nourrir.
  • Cela signifie qu’il est possible que vous n’ayez pas assez de lait ?
  • Vous avez entendu dire que les bébés allaités ne dorment pas la nuit. 
  • Et puis il y a les déballages de sein pour nourrir bébé en public qui vous font peur.
  • Allaiter c’est faire reposer sur vos épaules toute la responsabilité de nourrir votre bébé.
  • Votre lait pourrait-il ne pas être bon ? Ou pas suffisant?
  • Vous avez peur d’être trop fatiguée ?
  • Comment faire pour que le papa trouve sa place dans l’allaitement ?

Ensuite une fois que l’allaitement est lancé :

  • Comment organiser le sevrage ? Vous reprenez votre activité professionnelle très vite.
  • Votre vie professionnelle est très importante pour vous, vous n’avez pas envie de rester à la maison.
  • D’ailleurs est ce que ça vaut la peine de commencer l’allaitement si vous devez sevrer au bout de 10 semaines ?
  • Comment vous pouvez faire pour éviter que votre bébé refuse le biberon ?

Si vous vous reconnaissez dans ces questionnements, ne vous en faites pas vous n’êtes pas seule.
Lisez bien cet article il est fait pour vous.

Je vais vous expliquer pourquoi vous avez raison de vous poser toutes ces questions.
C’est bien légitime de vouloir préparer l’arrivée de bébé et votre allaitement maternel. Toutes vos questions sont de bonnes questions.

préparez vous, l'allaitement ne s'improvise pas

La rencontre avec bébé se prépare, les questions seront nombreuses, anticipez les pour plus de sérénité

Je vous propose de revenir sur les raisons pour lesquelles vous pourriez choisir d’allaiter :

Vous avez sans doute fait le choix d’allaiter pour profiter des bénéfices santé de l’allaitement maternel. Ils sont immenses pour bébé mais aussi pour vous.

Pour vivre cette relation extraordinaire indescriptible dont toutes les mamans qui la réussissent parlent.

Ou tout simplement parce que vous avez envie d’explorer cette part de votre féminité.

 

Mais alors pourquoi toutes les femmes n’allaitent pas ?

Parce que ce n’est pas facile dans le monde d’aujourd’hui.

Il y a le regard des autres et on ne va pas se le cacher. Certaines mamans rapportent qu’elles ont vécu des choses compliquées pour mettre l’allaitement maternel en route, et certaines mères ont vécu des histoires merveilleuses.

En soit quand ça marche bien, l’allaitement c’est magique car c’est le seul moment dans la vie où vous allez satisfaire tous les besoins d’un être. Besoin de nourriture, de boisson, de réconfort, de sommeil, peu importe.

Si vous allaitez vous allez voir à quel point c’est extraordinaire de savoir répondre aux besoins de votre bébé.
D’ailleurs votre bébé ne fait qu’un avec vous à la naissance, votre visage, vos mains tout ne fait qu’un avec lui.

L’allaitement au sein est alors un moyen tout doux de l’accueillir dans son nouveau monde. Auprès de vous avec douceur et confiance.

Ce n’est pas forcément facile d’allaiter bébé

Seulement voilà l’allaitement ça se prépare.

Parce que ça commence dès le premier regard, dès la première faim, le premier cri.

La naissance c’est la rencontre de votre vie avec cet enfant là, un moment intense. Un moment qui va bouleverser toute votre vie. Un moment unique qui ne reviendra pas.

Comme votre premier concert, la remise de votre diplôme, le jour de votre mariage. Des moments dont nous nous rappelons toute notre vie, que l’on prépare précieusement. Pour saisir toute la magie de l’instant.

Si vous deviez accueillir des amis, pour 6 mois, vous prépareriez votre maison ?

Et si ces amis venaient du bout du monde, d’une culture différente, parlaient une langue différente, vous prendriez le temps qu’il faut pour les aider à s’adapter n’est ce pas ?
Accepteriez vous qu’ils aient besoin de quelques jours pour connaitre votre maison et quelques semaines pour être autonome dans votre ville ?
Ou bien seriez vous pressée, impatiente, qu’ils s’adaptent immédiatement !

Et bien pour le bébé c’est la même chose, il vient d’un autre monde.

Un monde tout chaud, où il n’a connu ni la faim ni la soif. Il était bercé par les bruits de votre coeur, le mouvement de vos pas, le son de votre voix et de celle de votre compagnon. Il était installé tout en rond, dans son petit nid. Il était à l’abri des microbes, du froid, de la lumière.

Alors je vous propose de vous préparer et de préparer votre maison pour l’accueillir et lui laisser le temps de s’adapter à son nouveau monde.

Oh ! Je ne vous parle pas de peinture et de froufrou, ni de principes éducatifs.

Je vous propose de prévoir du temps, beaucoup de temps car bébé aura besoin de vous de manière intense pendant au moins 4 semaines.

Discutez de votre projet d’allaitement avec le futur papa.

Toutes les études sur le sujet sont formelles, la réussite de l’allaitement dépend aussi de la personne qui compte le plus auprès de vous : votre partenaire.  Son soutien est décisif.

la place du père dans l'allaitement

Le père a un rôle décisif pour la réussite de l’allaitement, toutes les études le prouvent

Allaiter c’est aussi devenir maman :

Avant d’être à l’aise dans votre nouveau rôle, vous allez tâtonner un peu. Vous aurez parfois des moments de doutes. Et c’est normal, toutes les mamans ont des doutes. Toutes les mamans pensent que chez les autres ça va mieux, que c’est plus facile.

L’allaitement maternel est un sujet qui déchaine les passions :

Une maman dont je me suis occupée m’a confié son ressentit :

« J’ai nourri mon premier bébé au biberon, personne ne faisait vraiment attention à moi, j’avais l’impression d’être normale. Mais ce nouveau bébé je l’allaite ! et je suis sidérée par tous les avis que mon entourage me donne. ça va me fatiguer, il n’aura pas assez à manger, il pleure parce que j’allaite, c’est dommage que je m’épuise à ça (en parlant d’allaitement). Avant je pensais que c’était les mamans qui allaitent qui étaient intolérantes avec celles qui n’allaitent pas. Mais maintenant je vis le quotidien de l’allaitement et j’aimerais bien que mon entourage ne décide pas à ma place de savoir si je suis fatiguée, si mon bébé a assez mangé et si mon choix est justifié »

Une autre maman me confiait :

« Et dire que j’ai failli passer à côté de ça, l’allaitement ça a été une expérience intense mais tellement géniale. Je souhaite à toutes les femmes qui le désirent de pouvoir le vivre. Mais à aucun moment je n’avais imaginé qu’il y a avait une part d’apprentissage. Heureusement que vous avez été là car sans vous je n’y serai pas arrivée je le sais parfaitement bien.»

Prenez le temps d’accueillir bébé :

Vous allez avoir besoin d’encouragements, d’intimité avec votre douce moitié et votre tout petit, pour faire connaissance. Et devenir les parents de cet enfant là.

Personne ne sait mieux que vous. Laissez parler votre instinct. Acceptez de laisser aller les choses comme le ménage ou les vitres pendant quelques temps.

Passer de deux à trois c’est un grand chamboulement, chacun doit retrouver ses marques.

La place du partenaire :

Après la naissance, je vous conseille d’apprendre à votre partenaire à gérer les questions relatives au suivi des productions de votre bébé. Je m’explique :

Ce sont les selles et les urines qui nous renseignent sur la quantité de lait avalée par le bébé.
Si vous donnez à votre partenaire la possibilité de suivre des critères pratiques vous lui donnez une autre possibilité d’être efficace et concret dans cette relation d’allaitement. Il en sera ravi.

La première considération est de savoir si le bébé a assez mangé et s’il grossit bien. Votre partenaire sera content de pouvoir contribuer à cet objectif. Se sentir utile pour un partenaire c’est important !

Voilà donc une première façon pour vous d’inclure votre partenaire au plus près de votre bébé. Au coeur même des opérations les plus importantes. Il y en a bien d’autres bien sûr, j’ai rédigé pour vous un article précisément pour les partenaires ici

l'allaitement maternel pour les débutants

l’allaitement maternel est un art qui s’apprend

Je pourrais vous dire que toutes les mamans savent allaiter. Qu’allaiter est naturel mais ce n’est pas tout à fait le cas.

Vous vous êtes sans doute préparée pour l’accouchement n’est ce pas ? Je suis sûre que vous pensez : évidemment oui ! quelle question !

Et vous espérez que le jour J vous serez entourée d’une équipe professionnelle et au top n’est ce pas ?

La plupart des accouchements peuvent se dérouler sans intervention médicale, mais parfois certains ont besoin d’un peu plus que dame nature. Dans le cas contraire vous voulez pouvoir compter sur une équipe de choc pour vous et votre bébé.  

Pour l’allaitement c’est la même chose. Si votre bébé vient téter tout de suite et qu’il est efficace au sein, votre allaitement se passera sans doute à merveille.

Mais parfois le bébé n’est pas efficace, ne peut pas être mis au sein tout de suite. Et dans ce cas vous voulez pouvoir compter sur une équipe de choc en matière d’allaitement. Qu’avez vous prévu si ça ne se passe pas de manière totalement naturelle ?

Choisissez votre lieu d’accouchement en toute conscience :

Je vous recommande, si vous le pouvez de choisir une maternité labellisée « Maternité Amie des Bébés ». Les équipes sont formées et entrainées à accompagner les allaitements, y compris si tout ne se passe pas comme prévu. Parce que quand ça va tout seul, finalement il n’y a pas besoin d’équipe de choc.

Après l’accouchement c’est très difficile de s’en sortir si chaque sage femme, chaque puéricultrice ou chaque auxiliaire de puériculture vous donne un avis différent sur l’allaitement. La rencontre avec ce bébé là ne va se produire qu’une seule fois, vous n’avez aucune chance de revenir en arrière et de recommencer.

Et il y a une chose que vous ne savez peut être pas : la quantité de lait se décide dans les premières heures qui suivent la naissance. Selon ce que vous ferez ou ne ferez pas l’impact sur votre capacité à produire assez de lait est important. D’ailleurs passé les 15 premiers jours il est difficile d’augmenter une lactation.

Je viens simplement de vous expliquer que si vous ne produisez pas assez de lait, ce n’est probablement pas parce que votre corps n’est pas capable mais parce que vous avez été mal guidée au démarrage.

Pourquoi je vous dis ça ? Parce que le but ultime pour moi c’est que vous réussissiez votre allaitement. Et sans lait point d’allaitement !

l'allaitement se prépare et demande quelques connaissances

Préparer l’allaitement pendant la grossesse c’est important, après c’est trop tard.

Les croyances et l’entourage :

Comme allaiter c’est aussi devenir maman, certaines personnes mélangent conseils éducatifs et technique de l’allaitement. Pire mélangent alimentation au lait artificiel au biberon et allaitement au lait maternel au sein.

Votre sein n’est pas gradué et vos mamelons ne ressemblent vraiment pas à une tétine de biberon. N’en déplaise aux services marketing des fabricants qui essaient de nous vendre des tétines qui ressemblent soit-disant à des seins.

Voulez vous laisser à votre partenaire le soin de vous décrire les différences ? Ils sont en tout cas d’accord avec moi lorsque nous faisons la comparaison en consultation d’allaitement.

Et je ne vous parle même pas de la différence de flux du lait entre sein et biberon.

Je suis sûre que vous n’avez pas besoin que l’on vous donne des conseils éducatifs. Vous avez besoin de savoir si bébé a faim. S’il tète bien. Si c’est normal qu’il ait le hoquet juste avant la tétée. Combien de temps doit durer la tétée….etc.

Ce qui m’énerve aussi au plus haut point c’est d’entendre dire :

  • Une maman qui ne réussit pas c’est parce qu’au fond d’elle elle ne veut pas allaiter et n’ose pas se l’avouer.
  • Le stress peut couper le lait.
  • Certains bébés ne sont pas faits pour être allaités ou que certains seins ne sont pas faits pour nourrir.

Si vous êtes une maman qui ne veut pas allaiter, vous n’êtes sans doute pas en train de me lire en ce moment.  Moi ce qui m’importe c’est que le choix de chaque femme soit respecté.

Si vous êtes une maman qui se pose la question de choisir d’allaiter ou non, je voudrais vous dire que ce n’est pas de votre faute si vous êtes mal entourée. Vous n’êtes pas responsable de ce que les gens pensent autour de vous.

Mais il est de votre responsabilité de vous préparer vous et votre partenaire durant la grossesse,

pour lui donner sa pleine place dans l’allaitement.

C’est votre partenaire qui peut vous protéger des conseils inutiles ou contradictoires, voire toxiques. Il deviendra votre meilleur coach en vous rappelant à chaque étape ce qui est important. Il pourra vous rassurez dans les moments de doute, vous aider à évaluer une bonne tétée. Il pourra nourrir bébé lorsque vous aurez besoin de dormir. Ensemble vous pourrez organiser les endroits les plus agréables pour allaiter à la maison. Vous allaiterez ensemble.

Préparez vous avant l’arrivée de bébé :

Parce que ce n’est pas avec un petit bébé hurlant sur vos bras que vous allez trouver le temps de lire les 30 livres et parcourir les 200 études qui pourraient vous donner la solution. Celle qui convient à votre cas avec ce bébé. Et si possible tout de suite.

Et ce n’est pas parce que vous avez lu tous les livres sur le sujet que vous aurez la réponse à votre question, aujourd’hui.  Avec ce bébé là, dans cette situation.

Non ! Vraiment pour réussir l’allaitement vous avez besoin d’un temps pour démonter les croyances qui sont les vôtres. Poser votre projet. Comprendre le langage d’un bébé allaité…Bref vous avez besoin des 9 mois de grossesse pour aborder l’allaitement sereinement.

Est-ce que votre corps va être modifié par la grossesse et l’allaitement ?

Oui définitivement oui ! Vous n’aurez plus jamais le corps d’avant. La maternité modifie le corps d’une femme.

Si vous prenez beaucoup de poids vous aurez plus facilement des vergetures sur les cuisses, les hanches, les bras, le ventre et les seins. Ayez une alimentation qui permet à votre peau de recevoir tous les nutriments nécessaires pour qu’elle soit bien élastique. C’est plus efficace que tous les soins de peau du monde.

Et si vous souhaitez utiliser un soin de peau, prenez en un qui soit dénué de produits dangereux car nous ne savons pas quelle est la part qui pourrait passer dans le liquide amniotique et atteindre le bébé.

Je vous recommande d’ailleurs de masser votre peau avec un produit de soin pour activer la circulation et assouplir votre peau.

C’est la même chose pour les seins et n’appliquez pas de crème de soin pour le corps sur les mamelons et les aréoles. On travaille en effleurages doux en rond, de manière ascendante et sans passer sur vos tétons.

Pour ce qui est de vos seins, leur aspect va changer également.

Ils vont prendre du poids durant la grossesse déjà.

Je vous recommande de porter des soutien gorge bien emboîtants et qui maintiennent bien. Privilégiez le maintient à l’esthétique, plus il y a de dentelle et de frou frou et moins ça maintient.

Il est même possible de ne pas investir dans des soutien gorge de grossesse mais d’investir directement dans des soutien gorge d’allaitement, il suffit de bien évaluer les tailles. Vous pourriez prévoir une petite brassière souple pour la nuit également.

En gérant correctement la montée de lait vous n’aurez pas les seins comme des pastèques, tendus et énormes. Ce sont les variations importantes de volume qui peuvent abimer les seins et bien sûr aussi l’absence d’un bon maintien.

Pendant l’allaitement vos seins peuvent tripler leur poids. Investissez dans deux bons soutien gorge, c’est moins couteux qu’une chirurgie réparatrice et ça marche très bien.

Concrètement les mamans qui démarrent correctement l’allaitement n’ont pas des montées de lait explosives et dévastatrices.

Elles entendent leur bébé avaler d’avantage, les couches se remplissent plus et le poids part en flèche. C’est d’ailleurs les seuls indices utiles et normaux d’une bonne montée de lait.

A l’arrêt de l’allaitement, laissez passer un an avant de faire un état des lieux de l’aspect de vos seins. Comme pour le reste de votre corps il faut laisser un peu de temps à vos seins pour qu’ils retrouvent une forme de sein non allaitant.

Est ce que votre bébé dormira moins la nuit si vous allaitez ?

Les études faites sur ce sujet montrent l’inverse. Les mamans qui allaitent ont un sommeil plus réparateur et dorment un petit peu plus longtemps.

  • Est ce parce que leur sommeil se calque sur celui de leur bébé ? Sans doute en partie car si la maman se réveille en même temps que son bébé c’est moins difficile.
  • Les hormones de l’allaitement facilitent le ré-endormissement, c’est aussi une partie de la réponse
  • Le fait que vous puissiez somnoler durant la tétée et qu’il est inutile de préparer un biberon permet aussi de gagner du temps de sommeil.

Mais ce qui est sûr c’est que tant que le cerveau de votre bébé n’est pas assez mature pour dormir la nuit il ne dormira pas.  Et ce qu’il soit allaité ou non n’a aucun impact.

Il y a des tonnes de solutions pour vivre en harmonie avec un bébé, le jour et la nuit aussi. J’en ai beaucoup à vous partager.

l'allaitement permet de mieux dormir

Les mères qui allaitent dorment mieux et plus longtemps

Est ce que ça vaut la peine que je me lance dans l’allaitement maternel si je dois reprendre le travail très vite ?

Oui et mille fois oui ! Chaque goutte de lait maternel compte pour votre bébé. Même la simple tétée de bienvenue à la naissance sera bénéfique pour votre bébé.

Votre lait maternel c’est le premier vaccin de votre bébé. Celui qui va le protéger parce que son système immunitaire est très immature.

Par contre je vous suggère de vous faire accompagner par une spécialiste de l’allaitement.

Les spécialistes de l’allaitement sont reconnues sous le nom de « consultante en lactation ». Lorsqu’elles sont à jour de leur certification elles apposent les lettres « IBCLC » derrière leur titre. Cela signifie qu’elles continuent à se former et maitrisent leur sujet.

Dans votre cas il sera encore plus important de ne pas vous embarquer dans des soucis de démarrage de l’allaitement. Vous aurez ainsi des conseils top pour que votre lactation démarre bien correctement. Pour que votre congé maternité soit aussi agréable que possible. En tout cas au moins du point de vue de l’allaitement.

Informez la bien de la date de votre reprise. Vous vous fixerez une date de rappel au moment clé. Celui où vous devrez faire le choix de sevrer ou de continuer l’allaitement en travaillant.

Passer un bébé au biberon n’est pas un problème en soi, par contre selon la méthode employée le bébé pourrait ne pas être d’accord.

Ne tentez pas la méthode qui consiste à laisser un bébé affamé à son père ou à sa grand mère, elle est vouée à l’échec dans 90% des cas.

Parfois une autre méthode que le biberon peut être envisagée. C’est une question que vous pourriez poser à la structure de garde de votre enfant.

Et si vous avez envie de poursuivre l’allaitement tout en travaillant, il y a plein de nouvelles choses à découvrir. Votre consultante en lactation vous distillera l’information au fur et à mesure pour que ce soit simple et efficace.

les bébés savent téter très discrètement

Allaiter en public très discrètement c’est vraiment possible

Je suis pudique, je ne me vois pas allaiter en public

Les premières tétées sont assez visibles parce que vous apprenez et votre bébé aussi.

Si vous êtes très pudique, je vous suggère de ne pas recevoir trop de monde durant votre séjour à la maternité.

Ce serait une mauvaise idée de sauter des tétées parce que vous n’arrivez pas à allaiter devant votre famille ou vos amis.

Vous serez plus à l’aise à la maison. Vous pourrez vous isoler dans la chambre le temps d’une tétée par exemple.

Commencez à regarder autour de vous pendant votre grossesse. Je suis sûre qu’en étant très attentive vous allez constater que certains bébés qui semblent endormis dans les bras de leurs mamans sont en fait en train de téter. Et vous allez constater que l’on ne voit pas le moindre millimètre de peau.

En ville les mamans utilisent souvent les cabines d’essayage des magasins pour allaiter discrètement et tranquillement. Beaucoup de mamans font une pause allaitement au Starbucks Café de ma ville le temps d’une tétée.

Le type de vêtement que vous portez peut aussi vous aider à allaiter très discrètement. Il existe par exemple des tops d’allaitement avec soutien gorge intégrés qui ne sont pas plus chers que de bons soutien gorge. Ils couvrent le ventre ( et les petits bourrelets) et découvrent très peu les seins.

Une belle étole sur l’épaule permet aussi de fabriquer un petit espace d’intimité.

Mais ce qui est le plus efficace c’est quand bébé est devenu un pro. Il sait alors attraper le sein de manière rapide et efficace.

Et si tout compte fait vous ne pouvez envisager d’allaiter en public, votre consultante en lactation vous proposera des solutions alternatives.L’allaitement ce n’est pas tout ou rien.

Chaque maman mérite d’être entendue et de construire la relation d’allaitement qui lui ressemble.

Un moment merveilleux avec bébé ou un cauchemar d’incertitude ?

Est ce que vous allez vivre une expérience idyllique si vous allaiter votre bébé ?

La réponse est non. Avoir un bébé c’est merveilleux. Vous aurez des moments de pur bonheur, mais vous aurez des moments de déception, de doutes. Les bébés ne font pas que manger et dormir. Ils ne sont pas toujours heureux, parfois ils ont trop chaud, trop froid, les fesses mouillées. Parfois ils peinent à trouver le sommeil, ou sont furieux d’avoir été trop tripotés par une grand mère.

prenez le temps d'accueillir bébé

Les bébés ont besoin de sécurité de d’amour pour grandir en confiance

On compte sur vous :

Votre douce moitié va compter sur vous pour que tout roule comme sur des roulettes, un peu comme avant. Mais avec un bébé en plus. Apprenez à demander, à déléguer et à penser à vous. Etre maman c’est aussi apprendre à se choisir en premier pour avoir de la ressource pour les autres.

Vous avez entendu dire que les bébés allaités ne sont jamais malades ?

En fait la réponse exacte est qu‘ils sont moins malades que les bébés non allaités. Pour certains cela signifie pas malades du tout, pour d’autre cela signifie moins malade et moins longtemps.

Si votre bébé est malade il ne s’agit donc pas de dire l’allaitement n’a pas protégé bébé mais plutôt heureusement qu’il est allaité car ça aurait pu être bien pire.

Vous avez peur que l’allaitement dégrade votre relation de couple ?

Très clairement elle ne dépend pas de la naissance de votre bébé. La relation de couple est quelque chose qui s’entretient chaque jour. Lorsqu’elle est solide ce n’est pas un bébé qui va la faire voler en éclats.

Si vous êtes fatigués tous les deux, peut être que vous vivrez des moments de tensions parfois. Essayez de vous relayer, pour que chacun puisse recharger ses batteries, plutôt que d’affronter de coeur et de finir sur les rotules à deux en même temps.

Un jeune bébé demande beaucoup d'attention

Relayez vous auprès de bébé pour que chacun des parents puisse recharger ses batteries

Maintenant vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas que l’allaitement ça s’apprend. Prenez la responsabilité de votre réussite !

Vous l’avez compris, réussir l’allaitement demande de la pratique et surtout quelques connaissances essentielles.

Après la naissance c’est un petit peu trop tard pour commencer à se poser des questions.

La réussite de l’allaitement dépend vraiment de ce que vous ferez durant les 15 premiers jours.

Le choix de votre lieu d’accouchement est important.

Le soutien de votre partenaire est essentiel. Si vous lui donnez les moyens de jouer pleinement son rôle, la question de sa place ne se pose pas.

Vous recevrez des conseils mal avisés de gens qui n’y connaissent rien, ils pourraient vous faire rater les plus beaux instants de votre vie. Apprenez à les ignorer, vous faire confiance et vous écouter. Choisissez une source de conseils fiable documentée.

L’allaitement représente un temps très court dans votre vie et celle de bébé. Donnez vous les moyens de vous offrir un allaitement inoubliable et agréable.

Pour vous aider à faire de l’allaitement une expérience accomplie, riche et satisfaisante je vous propose des consultations en ligne ou à domicile. Ensemble nous pourrons dessiner les contours d’un allaitement qui vous ressemble.

Je vous offre 30 minutes gratuites de consultation gratuite qui vont vous permettre de me parler de vos doutes et de me poser vos questions. Pour réserver tout de suite une consultation gratuite par skype, cliquez sur ce lien : je réserve maintenant ma séance gratuite

 


Partagez cet article avec vos amis :
  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.