Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On dit souvent que lorsque bébé est allaité toute la responsabilité repose sur les épaules de la maman.
Vous pourriez en conclure que seule VOUS pouvez vous occuper de votre bébé.
Pour certaines mères c’est angoissant : être disponible jour et nuit 24h /24. Sans pouvoir faire de pause, prendre quelques heures pour dormir, sortir, souffler un peu.

Vous vous demandez si vous ne vous êtes pas engagée un peu vite. Est ce que finalement l’allaitement ce n’est pas un trop dur ?

Ne vous inquiétez pas vous n’êtes pas seule à vous poser cette question, lisez cet article, il est fait pour vous.

l’allaitement idyllique :

Pendant la grossesse vous avez rêvé de cet allaitement. Un moment magique, certaines parlent même de lune de miel avec bébé. Vous vous voyiez confortablement installée dans un fauteuil, les yeux dans les yeux avec bébé.
En pratique les tétées se succèdent. Parfois à un rythme effréné, surtout à certains moments de la journée et vous avez l’impression de ne faire que ça. Surtout en soirée, moment où d’habitude le rythme ralentit doucement. Mais avec un jeune bébé les soirées ne sont pas de tout repos.

Et puis il y a l’entourage qui n’arrête pas de répéter que si vous n’allaitiez pas au moins on pourrait vous aider. Comme si le seul moyen d’aider une jeune maman c’est de nourrir son bébé.

Vous vous aimeriez que le lave vaisselle soit vidé. Vous avez besoin de courses et de repas préparés, qui se mangent d’une seule main. Il y a aussi le panier de linge qui gonfle à vue d’oeil. Il y a tant de choses que vos amis et famille peuvent faire pour changer votre quotidien.

S’occuper d’un bébé demande beaucoup de temps au début.

Le démarrage de l’allaitement, un moment intense :

L’allaitement est un moment merveilleux, seulement voilà ce bébé mange vraiment souvent et si vous comptez le temps que vous passez à dormir (pas beaucoup), faire un brin de toilette, manger, nourrir et changer votre bébé, il ne reste même pas le temps de penser à autre chose, encore moins de faire autre chose.

Vous vous demandez si vous n’auriez pas dû choisir l’alimentation au biberon.
Au moins votre douce moitié aurait pu prendre le relais pour un repas ou deux…

L’allaitement un investissement :

L’allaitement au sein prend plus de temps que l’alimentation au biberon au début. Mais seulement au début car très vite les choses s’inversent.
Au début le bébé a besoin de temps pour s’habituer à son nouvel environnement. Vos seins ont besoin de beaucoup de tétées pour se calibrer et fixer enfin la lactation à son rythme de croisière.
Ce fameux rythme, celui où bébé tète, le lait coule, dans la bonne quantité et au bon moment. Tout propre, bien chaud.

Ce moment formidable où il n’y a rien à faire, juste à dégrafer son soutien gorge, le lait est là et vous contemplez ce magnifique bébé qui pousse comme une plante verte, simplement avec votre lait.

Les grasses matinées du week end sont un pur bonheur, il suffit de donner la tétée et bébé se rendort, vous laissant vous reposer et profiter de moment d’intimité bien mérités avec votre douce moitié.

Au bout de combien de temps les choses deviennent faciles ?

Assez vite en fait, à la fin du premier mois les choses sont en place, le bébé commande, le corps de sa mère réponds, c’est aussi simple que cela.

Aussi simple uniquement si vous ne luttez pas contre les lois naturelles de l’allaitement. Si vous minutez les tétées, si vous mettez des intervalles précis, ou bien encore si vous ajoutez des compléments et des sucettes, le résultat sera bien différent.

Un mois c’est juste le temps qu’il faut pour retrouver votre énergie, vous sentir suffisamment en forme pour vous lever, et reprendre le rythme de votre vie. C’est le temps pour que l’allaitement se mette en place et que la vie puisse reprendre son cours.

Quand maman à besoin de repos :

Si au début de l’aventure, vous avez besoin de vous faire aider, vous le pouvez. Il n’est pas interdit de nourrir un bébé allaité pour que sa mère puisse se reposer ou souffler un peu.
Certes le biberon n’est pas le bon outil pour permettre à l’allaitement de se poursuivre dans les meilleures conditions, mais il n’y a pas que les biberons…

Votre bébé sait se nourrir autrement. Dans les quatre coins du monde les bébés sont nourris à l’aide de petites tasses ou de petits dispositifs à bec. Parfois même ils sont nourrit avec une seringue ou une cuillère.
Encouragez votre partenaire à s’intéresser aux solutions qui existent.
Il vous suffira de tirer un peu de votre lait et de le mettre au frais pour un éventuel repas.

Les bébés sont aussi très bien contre leur père dans un bon porte bébé. En sécurité et en mouvement, ils observent le monde et s’endorment paisiblement au besoin.

Bien sûr tirer son lait demande un peu d’anticipation pour que le lait soit disponible au moment de votre absence.
Certaines mères trouvent stupide de tirer leur lait et préfèrent garder leur bébé près d’elles. A chacune d’organiser son allaitement à sa guise.
Si vous vous sentez plus apaisée en sachant que quelqu’un peut nourrir votre bébé à votre place, faites le.

Les bébés ont surtout besoin d’être bercés et portés. Les bras de papa sont parfaits pour cela.

Appropriez vous votre relation d’allaitement :

Il y a autant d’allaitements que de personnalités de mamans et de couple maman/bébé.
Faites de votre allaitement ce qui vous convient et profitez en car il ne dure pas longtemps, les bébés grandissent et bientôt le vôtre ira explorer le monde et ses saveurs.


Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.