Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous envisagez de pratiquer l’allaitement mixte.

Vous allez allaiter votre bébé mais vous n’êtes pas sûre de vouloir l’allaiter à 100%.

Votre conjoint aimerait participer à l’allaitement de votre bébé ?

Vous avez peur de ne pas avoir assez de lait ou que votre enfant ne mange pas assez ?

Peut être que vous vous dites que de pratiquer l’allaitement mixte est plus facile, moins contraignant pour vous. Allaiter complètement demande votre présence continue et cette idée vous stresse.

Si vous vous posez ces questions, rassurez vous, vous n’êtes pas toute seule, d’autres mamans me les ont posées.

Cet article est spécialement fait pour vous.

Qu’est ce que l’allaitement mixte ?

Il y a plusieurs scénarios possibles :

  • Soit, vous souhaitez nourrir votre enfant avec votre lait à 100%, mais pas intégralement au sein
  • Soit, vous aimeriez nourrir votre enfant en partie avec votre lait, mais seulement en partie, le complément devrait être une préparation lactée pour nourrisson.

En tout cas, idéalement vous aimeriez que quelqu’un d’autre puisse donner certains repas. Comme par exemple, durant votre absence ou durant la nuit.

Bien sûr plus longtemps votre bébé peut profiter de votre lait et mieux c’est pour lui. De fait, le lait maternel est le seul aliment qui contient tous les éléments dont votre bébé a besoin de manière complète et assimilable. Mais, c’est aussi le seul aliment qui est vivant et adapté à votre enfant. Il fait une différence considérable sur la santé de votre bébé tout de suite et pour le reste de sa vie.

Chaque maman fait ce qui lui semble être le mieux pour son enfant.

Définissons ensemble le moment auquel vous voulez commencer l’allaitement mixte :

  • dès la naissance
  • dès que vous avez besoin de vous absenter (séance de rééducation du périnée, coiffeur, courses etc…)
  • à la fin de votre congé maternité quand vous reprenez votre activité professionnelle
allaitement mixte

Choisissez le moment auquel vous voulez commencer l’allaitement mixte

Quelle est la méthode avec laquelle vous allez donner votre lait maternel ou le lait en poudre ?

 

  • avec une méthode alternative au biberon
  • avec un biberon

Pourquoi commencer l’allaitement mixte avant 6 semaines est compliqué ?

La période des 6 premières semaines est une période d’apprentissage pour vous et votre bébé

Votre lactation s’installe grâce aux tétées fréquentes de votre bébé; la succion commande le lait. En effet, la lactation atteint un volume d’environ 800ml de lait à la fin de la deuxième semaine de vie si votre bébé peut téter autant qu’il en a besoin.

Ensuite il n’y a plus qu’à entretenir votre lactation, le plus gros du travail est fait.

C’est plus facile de mettre en route la lactation en laissant le bébé téter à volonté plutôt qu’en remplaçant des tétées par des tirages au tire lait. Vous perdez moins de temps et c’est plus confortable en principe.

Une histoire de rythme

Votre bébé tète selon un rythme, la plupart du temps anarchique, il est donc difficile pour la maman de prévoir le moment de la prochaine tétée. En effet, vous avez en général besoin d’environ 8 à 10 tétées pour atteindre et maintenir ce volume de lait dans la durée. C’est à dire, une certaine durée de tétée sur le sein.

Une histoire de technique

Votre bébé apprend à téter; à ouvrir grand sa bouche, à prendre une bonne portion de sein pour être très efficace et bien drainer le sein.
Effectivement, il refait mille fois la même chose jusqu’à maîtriser parfaitement sa façon de téter.
Bébé tète avant même que votre sein ne touche le point de succion dans son palais. Et, il fait des mouvements d’ondulation avec sa langue pour drainer le lait du sein vers son estomac.

allaitement mixte

allaitement mixte

Y a t il un risque de confusion sein/tétine ?

On dit que donner des sucettes ou des biberons au bébé allaité peut induire une préférence pour l’une ou l’autre méthode :

Il n’y a pas de preuves irréfutables à ce sujet. Certains bébés sauront passer de la tétine au sein sans difficultés.

D’autres bébés auront une préférence nette et claire pour le biberon ou ne tèteront plus correctement au sein.

Le travail de la langue :

A l’échographie on a pu montrer que le positionnement de la langue et les mouvements de langue ne sont pas identiques. Au biberon, le bébé remonte souvent sa langue derrière la tétine pour ralentir le flux, parfois trop rapide au biberon.

Le flux du lait :

Le flux du lait au biberon est très régulier, alors qu’ il ne l’est pas au sein. Certains bébés s’impatientent lorsqu’ils retournent au sein et expérimentent des réflexes d’éjection en vague avec des moments où le lait coule vite et d’autres moments où il coule moins vite.

Le réflexe de la succion :

La tétine du biberon stimule le point de succion dans le palais du bébé, certains bébés sont conditionnés par cette stimulation et ne tètent plus. Au sein on remarque alors qu’ils balancent la tête de droite à gauche, en ouvrant peu la bouche comme s’ils ne savaient plus téter et s’énervent.Parlons aussi de la taille d’une téterelle.

Le volume de lait livré :

Au biberon le bébé boit plus vite et plus de lait. Une étude montre qu’à l’âge d’un mois un bébé au biberon boit déjà 49% de lait en plus que le bébé allaité. D’ailleurs le bébé allaité boit en moyenne 90ml de lait par tétée au sein (à partir de la fin du premier mois). Vous comprenez bien qu’un bébé qui reçoit des gros biberons très rapides sera furieux au sein qui coule moins vite et qui produit moins de lait.

Le métabolisme du bébé :

Votre lait maternel contient des hormones comme la leptine et l’adiponectine qui contribuent à réguler le métabolisme de votre bébé. Les laits en poudre n’en contiennent pas et la suralimentation des bébés est un problème qui favorise l’obésité plus tard dans la vie. La fleur de calendula est excellente.

Allaitement mixte durant les 6 premières semaines résumé :

Démarrer l’allaitement mixte durant les 6 premières semaines est assez compliqué si vous souhaitez poursuivre l’allaitement longtemps. Il s’agit d’avantage d’une méthode de sevrage que d’un allaitement mixte.
En effet, bébé risque de :

  • Se mélanger les crayons entre la succion du sein et du biberon.
  • De manger trop vite et trop au biberon et d’être en conséquence furieux au sein.
  • Vous n’atteindrez probablement pas un volume de lait satisfaisant.
  • Vous n’aurez aucune idée de comment piloter votre lactation pour qu’elle soit suffisante et stable dans le temps.

C’est le chemin le plus compliqué et le plus stressant. Si c’est celui que vous avez choisi, consultez une consultante en lactation IBCLC. Elle pourra vous aider au jour le jour pour coller au mieux à votre situation et à vos besoins.

allaitement mixte

l’allaitement mixte est plus facile après les 6 premières semaines

L’allaitement mixte après les 6 premières semaines de vie de bébé :

Votre lactation est bien lancée, vous produisez environ 800ml de lait par 24h et votre production n’augmentera plus jusqu’à la fin du sixième mois de votre enfant.

Le nombre de tétées par 24h est assez stable et votre enfant commence à avoir un rythme. En effet, vous savez plus ou moins à quel moment il prend ses repas. Vous avez aussi une idée assez claire du temps de succion que votre enfant passe sur vos seins.

Et, c’est important puisque ce temps de succion est en adéquation avec le tempérament de votre enfant, son besoin et le besoin de vos seins pour garder votre production au top.

Finalement, entretenir ce que bébé et vos seins ont conjointement mis en place est assez facile. En savoir plus sur la tasse à bec d’allaitement.

Allaitement mixte et mode d’alimentation : biberon ou méthode alternative ?

Vous voulez absolument maintenir l’allaitement

Si pour vous c’est crucial de poursuivre l’allaitement à 100% et que vous n’imaginez pas une minute que votre lactation puisse insidieusement diminuer sans que vous vous en rendiez compte. Généralement, ça arrive parce que votre bébé a un peu modifié sa succion.
En effet, donnez votre lait avec une technique alternative et laissez les tétines au placard. Il n’existe pas de tétine compatible avec l’allaitement. N’en déplaise aux fabricants.
Vous pouvez donner au doigt, à la tasse ou au bib tasse. Il y a une des techniques qui vous plaira c’est sûr ! Il suffit de les essayer pour trouver.

Chaque tétée manquée au sein devra faire l’objet d’un tirage au tire lait. L’idée étant que le sein reçoive le bon message : j’ai toujours besoin de ton lait, continue à me le fournir, et dans la bonne quantité. Bébé a pris 100 ml au doigt aujourd’hui, merci de me donner 100ml au tire lait. Plus de détails sur l’utilisation tire lait.

Si ce n’est pas important pour vous de maintenir une lactation complète

Vous pouvez nourrir votre bébé avec un biberon et une tétine, ou une méthode alternative.
Si bébé est moins efficace au sein vous pouvez décider de tirer votre lait plus souvent pour compenser ou simplement augmenter les quantités de lait artificiel au fil de l’eau.

allaitement mixte

Les méthodes alternatives pour nourrir bébé sont nombreuses, il y en a une qui vous conviendra

Allaitement mixte, conclusion

L’allaitement mixte est une demande fréquente qui peut être motivée par toutes sortes de raisons. Et, toutes les raisons doivent être entendues. D’abord, l’allaitement ce n’est pas tout ou rien. De plus, le plus important c’est votre projet, vous donner toutes les clés pour que vous puissiez choisir l’allaitement qui vous ressemble.
Enfin, l’allaitement mixte peut vous demander plus de temps et d’énergie que d’allaiter au sein. Peut être que votre raison n’est pas une raison de gain de temps ou de partage des soins au bébé. Poser clairement votre projet est le meilleur moyen de le réaliser. La consultante en lactation n’est pas une extrémiste de l’allaitement, c’est probablement votre meilleure alliée pour la réussite de votre allaitement.


Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •