Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ça commence souvent comme ça :

« mon bébé ne veut pas rester au sein plus que 10 minutes même si je le stimule »« Il n’y a que la nuit que mon bébé fait des tétées longues, dans la journée il ne boit que le lait de début de tétée du coup je suis inquiète parce que le lait de début de tétée n’est pas nourrissant»« j’ai entendu dire que si je change de sein avant la fin de la tétée, mon bébé n’aura pas le lait gras de fin de tétée, mais comment je peux savoir quand il est arrivé au lait de fin de tétée ? »

lait de fin de tétée

Ces questions vous parlent ? Pour vous aussi c’est un casse tête cette histoire de lait qui évolue au fil de la tétée ?

Vous avez entendu dire que le lait de début de tétée et de fin de tétée avait une valeur nutritionnelle différente. 

Plus sucré au début de tétée, plus de protéines ensuite, et ainsi de suite jusqu’au fameux lait gras de fin de tétée.

Certains disent que le bébé commence avec une tisane sucrée, puis il mange un bon steak et fini par une tartine de rillettes.

Voici ce que nous expliquions aux parents à propos du lait de début et de fin de tétée :

Le bébé doit faire des tétées équilibrées.  Il peut avoir des coliques si ce n’était pas le cas. Il peut même ne pas prendre de poids s’il n’atteint pas ce fameux lait de fin de tétée. Il faut donc laisser le bébé finir le sein. Et comme le sein n’est jamais vide, vous imaginez le délire !

Cette considération a entrainé de nombreuses questions comme par exemple :

combien de temps doit durer une tétée pour être équilibrée ?

A quel moment de la tétée le lait devient il réellement gras ?

Quels sont les inconvénients pour le bébé s’il en reçoit pas le lait gras de fin de tétée ?

Certains professionnels de santé ont donné des indications minutées de tétées, mais une tétée normale peut durer 20 minutes ou 45 minutes, tout dépend du style de bébé, est ce un bébé qui aime les petits repas fréquents ou les grands repas copieux espacés.

D’ailleurs cela dépend aussi de la façon dont vos seins fabriquent le lait, il y a celles qui fabriquent souvent en petite quantité et celles qui au contraire fabriquent beaucoup de lait à la fois.

Cette question de teneur en gras du lait de fin de tétée a même participé au débat du lait maternel trop peu gras ou pas assez nourrissant laissant à penser que le lait d’une mère pouvait être allégé en fonction de sa propre constitution ou de son alimentation.

Le lait devient de plus en plus gras au fil des tétées :

Mais ce phénomène n’est pas lié à la durée de la tétée. Il est plutôt lié au flux du lait qui s’établie au fil des réflexes d’éjection qui poussent le lait vers le bébé, disons vers la sortie du sein.

Les petites particules grasses qui sont produites dans les alvéoles (les petites usines à lait qui sont dans le sein) se détachent au fur et à mesure sous l’effet des réflexes d’éjection.

Pour info le réflexe d’éjection ce sont de petites contractions qui se passent dans le sein pour pousser le lait vers l’extérieur, et l’hormone qui est responsable de cela est l’ocytocine. Lorsque le bébé tète il déclenche ce fameux réflexe d’éjection.

Il y a plusieurs réflexes d’éjection au cours d’une même tétée et ce n’est qu’au moment des réflexes d’éjection que le lait est acheminé vers le bébé. Le lait se charge donc de gras de cette manière.

Ce que l’on sait maintenant c’est que la quantité de gras qu’un bébé reçoit sur 24h est parfaitement adaptée quelle que soit sa façon de téter. Tétées longues ou courtes peu importe.

En effet si les tétées sont courtes elles sont alors plus rapprochées, le volume du lait est moindre et de ce fait le lait sera plus gras.

Il peut même parfaitement être très gras au début d’une tétée, surtout si celle ci fait suite à une tétée plus courte ou récente.

la teneur en gras du lait (de fin de tétée) dépend du drainage du sein :

Et on sait que le sein fabrique du lait plus vite lorsqu’il est bien drainé. En moyenne un sein fabrique du lait sur la base de 58ml/heure lorsqu’il est bien vidé.

Dans ce cas, le plus important est de laisser bébé finir la tétée c’est à dire ne pas l’interrompre lorsqu’il tète. Tant que bébé avale c’est qu’il y a du lait.

On peut changer le bébé de sein quand il tète encore activement mais qu’il n’avale plus.

comme chaque sein fabrique du lait indépendamment de l’autre et qu’il y a toujours un sein qui fabrique plus de lait que l’autre, il se peut que vous ayez à changer de sein plus vite d’un côté que de l’autre.

En soi ce n’est ni compliqué, ni difficile, il suffit de changer de sein quand bébé n’avale plus. Il y a aussi des bébés qui n’ont besoin que d’un seul sein par tétée.

Le bébé allaité boit un minimum de 750ml de lait par 24h, plutôt entre 850ml et 1150ml.

La quantité de gras répartie dans le lait sur la journée est parfaitement identique quelle que soit la méthode de tétée de votre bébé.

Pour résumer :

le lait est toujours parfaitement équilibré en gras, si le bébé peut téter aussi longtemps qu’il en a besoin et que sa maman le change de sein que quand il n’avale plus et que donc le sein semble « vide », disons bien drainé et que le flux est trop faible pour nourrir un bébé.

Et donc une dernière précision pour clôturer le sujet :

Parce que si ce n’est pas le manque de lait gras qui donne des selles vertes, quelles en sont les causes ?

Evidemment une selle verte isolée ne doit pas vous inquiéter. Les selles peuvent tourner au vert si elles sont oxydées, par exemple vous n’avez pas vu que bébé avait émis des selles et vous ne le changez pas tout de suite.

Si elles sont vertes de manière récurrente, il sera sage de voir une consultante en lactation certifiée IBCLC pour faire le point. Hyper-production de lait ? Mauvaise prise en bouche ? Petit souci intestinal ? Allergie ou intolérance à un aliment que maman mange ? Sensibilité à un médicament ou une vitamine que bébé prend ?

Dans l’allaitement comme pour tous les autres désagréments de tous les jours, ne vous référez pas à Mr Google en permanence.

Sur internet on trouve de nombreuses informations, qui ne sont pas toujours exactes. Parfois trop anciennes ou purement incorrectes.

Une consultante en lactation certifiée IBCLC saura faire le tour de la question avec vous, tenir compte de tous les paramètres et vous proposer une solution adaptée à votre cas.

N’oubliez pas l’allaitement est un art qui s’apprend, même s’il est naturel pour bébé de savoir téter,  il n’est plus si naturel que cela de nourrir son enfant au sein. Les bonnes informations au bon moment peuvent vous faire gagner un temps précieux et vous éviter de vous inquiéter à tord.

Voici mes explications lait de début et lait de fin de tétée en vidéo :


Partagez cet article avec vos amis :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.